Médailles de la Jeunesse et des Sports

 

Par décret du 18 décembre 2013, le bénéfice de la Médaille de la Jeunesse et des Sports, qui existait depuis 1969, est élargi à la valorisation de tout engagement bénévole en faveur de l’intérêt général.

Intitulée dorénavant Médaille de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif, elle ouvre la possibilité de récompenser le travail remarquable et trop souvent sous-estimé de ces nombreux bénévoles engagés dans les associations partenaires de nos politiques publiques. Ressentie par les bénéficiaires comme étant une réelle reconnaissance de leur mérite et un encouragement à poursuivre leur engagement, cette distinction honorifique est un geste fort de l’Etat en faveur d’une mobilisation exemplaire pour le mieux vivre ensemble. Une attention particulière est portée à la valorisation de l’engagement des femmes, avec comme objectif de tendre vers la parité dans les deux promotions annuelles de médaillés.


Conditions d'attribution

La Médaille de la Jeunesse et des Sports est destinée à récompenser les personnes qui se sont distinguées d’une manière particulièrement honorable au service :

  • de l’éducation physique et des sports,
  • des mouvements de jeunesse,
  • des activités socio-éducatives et culturelles,
  • des colonies de vacances et œuvre de plein air

3 échelons : BRONZE / ARGENT / OR et Lettre de Félicitations.

Peuvent être proposées les candidatures de toutes personnes bénévoles remplissant les conditions suivantes :

  • exercer leurs activités au niveau du département de Loir-et-Cher. 
  • résider dans le département du Loir-et-Cher.
  • casier judiciaire vierge.
  • ancienneté.

Pour être recevable, toute proposition doit comporter une fiche de renseignements dûment remplie et être accompagnée d’une photocopie de la carte d’identité recto verso.

Il y a 2 promotions par an : 

  • promotion du 1er janvier 
  • promotion du 14 juillet

Les dossiers peuvent être transmis à tout moment de l’année à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. (DDCSPP - service jeunesse, sports et vie associative). Ils sont étudiés 2 fois par an par une commission composée de représentants de la préfecture, DDCSPP, comité départemental de la FFMJS, du mouvement sportif (CDOS) et d’un représentant des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire.


Procédure d'obtention

Le principe fondamental exige : que tout Membre d'une Association Sportive ou non Sportive a le droit d'en faire la demande.

Pour les clubs, le Mémoire est déposé en mairie.

Le citoyen peut s'adresser à une Personnalité élue de son choix :

  • Conseiller Général
  • Conseiller Régional
  • Député, Sénateur, voir Ministre dans le cadre de sa corporation professionnelle
  • Les Fédérations sportives peuvent, par le biais de leurs Organismes : Décentralisés ou Déconcentrés, transmettre ces Mémoires.

L'ensemble de ces Mémoires est recueilli et analysé par les Directions Départementales de la Jeunesse et des Sports. En fonction du quota départemental, une liste est dressée puis soumise au Préfet pour les trois niveaux, Bronze, Argent et Or. Le Préfet transmet les mémoires, Or et Argent, au Ministre de la Jeunesse et des Sports, de la Vie Associative. L'attribution du niveau Bronze est l'une des ses prérogatives.


Historique de la médaille

Le 4 mai 1929, par décret du Président de la République M. Gaston Doumergue, était créée la Médaille d'Honneur de l'Education Physique.

A cette époque, suite aux Jeux Olympiques initiés en 1896 par Pierre de Coubertin, le sport prenait de plus en plus d'importance; ce fait fut pris en compte par M. Gaston Roux, alors attaché de cabinet de M. Henri Paté, sous-secrétaire d'Etat chargé de l'Education Physique, qui proposa la création d'une médaille destinée à récompenser le dévouement à la cause sportive.
Le 4 mai, le décret était signé par le Président de la République M. Doumergue et contresigné par M. Pierre Parraud, ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts. Il était suivi par un arrêté d'application en date du 7 mai, et la création de la médaille d'Honneur de l'Education Physique paraissait au Journal Officiel le 3 août 1929.

A la fin de la guerre, en 1946, elle changeait de nom et s'appelait Médaille de l'Education Physique et des Sports, par décret du 27 novembre.
Le 3 décembre 1956, les démarches d'Henri Schumacher, premier président de l'Association Nationale des Médaillés de l'Education Physique et des Sports (ANMEPS), association mise en place en 1951, aboutissent à la création de l'Ordre National du Mérite Sportif avec trois grades et l'institution d'une Médaille d'Honneur de la Jeunesse et des Sports à un seul grade.

En 1963, le président de la République Charles de Gaulle et son gouvernement décident la création de l'Ordre National du Mérite et suppriment 17 Ordres dont l'Ordre National du Mérite Sportif.
En 1969, la Médaille d'Honneur de la Jeunesse et des Sports est remplacée par la Médaille de la Jeunesse et des Sports avec trois échelons : bronze, argent et or, les durées de services étant fixées à 8, 12 et 20 ans minimum (décret 69-942 du 14 octobre).

En 2013, le 18 décembre, le Décret n° 2013-1191 modifie les caractéristiques et les modalités d’attribution de la médaille de la jeunesse et des sports.

Le décret élargit le bénéfice de la médaille de la jeunesse et des sports au domaine de l’engagement bénévole.

La médaille s’appellera désormais « médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif ».

L’ancienneté nécessaire pour obtenir les médailles de bronze, d’argent et d’or est en outre réduite.

La médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif est décernée aux personnes pour les services rendus ou d’un engagement bénévole en faveur de l’intérêt général », et justifiant en outre des conditions d’ancienneté suivantes :

- Médaille de bronze : six années d’ancienneté,

- Médaille d’argent : dix années d’ancienneté,

- Médaille d’or : quinze années d’ancienneté.

La détermination de l’ancienneté tient compte des services militaires et assimilés accomplis en temps de paix ou de guerre et des éventuelles bonifications d’ancienneté afférentes ainsi que des services accomplis au titre du service civique dans une association. »

Le contingent annuel de la médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif ainsi que la répartition des médailles mises à la disposition des préfets sont fixés par arrêté du ministre chargé de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

Les médailles d’or et d’argent sont décernées par arrêté du ministre chargé de la jeunesse, des sports et de la vie associative, après avis d’un comité dont la composition et les règles de fonctionnement sont fixées par arrêté du même ministre. »


Vous voulez proposer des personnalités ?

Rapprochez-vous de la DDCSPP pour connaître les critères et les procédures d’attribution.

 

Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse et des Sports