Canalisations de transport de matières dangereuses

 
 
De nombreuses canalisations de transport de matières dangereuses sont présentes sur le territoire national (oléoducs, gazoducs, etc...).

Ces installations font l'objet de contraintes techniques (études de risques, analyses de dangers, procédés techniques spécifiques) et d'une surveillance particulièrement développées, ce qui permet d'assurer leur fonctionnement quotidien dans les meilleures conditions de sécurité possibles.

Afin de renforcer la prévention des risques inhérents à ce type d'installations, le gouvernement a décidé d'instituer des servitudes d'utilité publique à leur proximité immédiate. Il s'agit de maîtriser le développement urbain dans des zones préalablement définies en fonction du type de dangers encourus.

Le département de Loir-et-Cher est traversé par un gazoduc et deux oléoducs. Le premier est exploité par GRTgaz; les oléducs le sont par TRAPIL et SFDM.

Cent quarante-six communes du Loir-et-Cher sont concernées par l'institution de ces nouvelles servitudes qui sont créées par autant d'arrêtés préfectoraux. Ces arrêtés interviennent après consultation des conseils municipaux des communes concernées et avis du conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques.

 
 

Documents associés :