Remise du rapport « La déradicalisation, outil de lutte contre le terrorisme » de M. Pietrasanta

 
 

M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, a reçu ce jour M. Sébastien PIETRASANTA, Député des Hauts-de-Seine, qui lui a remis les conclusions de ses travaux relatifs à « La déradicalisation, outil de lutte contre le terrorisme ».

Nommé parlementaire en mission le 27 février par le Premier Ministre, Sébastien PIETRASANTA, ancien rapporteur de la loi renforçant les dispositions de lutte contre le terrorisme promulguée le 13 novembre 2014, a analysé les profils des personnes concernées par le phénomène de la radicalisation violente en lien avec les filières terroristes, et proposé un ensemble de 37 propositions visant à les réinsérer dans le socle républicain. 

Soulignant les vertus des dispositifs mis en place par l’UCLAT et le CIPD, en particulier l’efficacité du numéro vert pour identifier les individus en proie à une radicalisation violente, Sébastien PIETRASANTA propose notamment de poursuivre les recherches visant à élaborer un contre-discours efficace en direction des jeunes, et souligne la nécessité de voir émerger davantage d’acteurs associatifs à même de compléter l’action des pouvoirs publics dans l’accompagnement tant des jeunes que de leurs familles, souvent démunies. 

Il a en outre cherché à tirer les premières conclusions des pratiques encore expérimentales mises en place dans d’autre pays, notamment au sein de l’Union Européenne. 

Ces travaux approfondissent utilement ceux du gouvernement, issus du plan contre les filières terroristes et la radicalisation violente adopté en conseil des ministres le 23 avril 2014. 

Le Gouvernement est absolument déterminé à agir autant par la prévention que par la répression, pour accompagner les jeunes et les familles, combattre le terrorisme et protéger les Français.