Nouveau schéma départemental d'analyse et de couverture des risques - SDACR

 
Le nouveau Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques, le SDACR a été approuvé par M. Yves LE BRETON, Préfet de Loir-et-Cher par arrêté du 6 octobre 2015.

Le SDACR est élaboré, sous l’autorité du Préfet, par le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS). Les travaux nécessaires à sa réalisation ont été conduits sur près de 18 mois, en associant les instances du SDIS. Il a été approuvé à l’unanimité par le Conseil départemental de Loir-et-Cher et par le Conseil d’administration du SDIS.

Le SDACR dresse un inventaire précis des risques pour la sécurité des personnes et des biens dans le Loir-et-Cher et détermine les objectifs pour les couvrir de façon efficiente.

1997 – 2015 : une actualisation nécessaire

Le premier SDACR du département de Loir-et-Cher a été arrêté en 1997. 18 ans après, une actualisation était nécessaire afin de garantir une meilleure adéquation entre les risques et les moyens nécessaires à leur couverture. L’actualisation a été conduite selon les principes suivants :

  • Réévaluer les risques existants (activité industrielle, activité touristique…).
  • Analyser et prendre en compte de nouveaux risques (Autoroute A85).
  • S’adapter à l’évolution de l’activité opérationnelle « secours à personne » et prendre en compte sa dimension sociale.
  • Améliorer la réponse aux risques « particuliers » : inondations, phénomènes météorologiques…
  • Évoluer vers une distribution des secours s’appuyant sur le principe de « l’engagement du moyen disponible le plus proche, adapté à la mission ».
  • Favoriser la mutualisation des ressources avec les SDISService départemental d'incendie et de secours voisins.
  • Prendre en compte l’évolution sociologique du volontariat, la contrainte de l’exercice de l’activité de sapeur-pompier volontaire et la problématique de la disponibilité des acteurs.

Le SDACR a été élaboré à partir des données statistiques de l’activité globale du SDIS (de 2004 à 2014) et de l’activité détaillée (de 2013 et 2014), ainsi que des données démographiques, socioéconomiques et conjoncturelles du département.

Un objectif : adapter les moyens aux risques

Le SDACR comprend une vingtaine d’orientations pour les risques courants et une dizaine pour les risques particuliers. Ces orientations concernent l’organisation, les ressources matérielles, l’emploi et la formation des personnels.

Le nouveau SDACR propose un schéma d’action non plus communal, mais se base sur un maillage territorial, départemental et interdépartemental.

- Pour les risques courants (occurrence importante, gravité faible) : Ils regroupent les secours à personnes, les secours routiers et la lutte contre l’incendie. Ils représentent 98 % de l’activité quotidienne des SDIS.

Les objectifs de couverture fixés sont de « 95 % de la population dans un délai de 20 minutes et 100 % du territoire dans un délai de 30 minutes », par le moyen adapté, disponible le plus proche.

Exemples de propositions d’optimisation contenues dans le SDACR :

Étendre les conventions d’assistance mutuelle à tous les départements limitrophes.

Favoriser le rapprochement des entités au sein d’une plateforme de réception unique des demandes de secours d’urgence (le « 15 » et le « 18 »).

Déployer des outils pour optimiser les disponibilités des volontaires et la complémentarité entre centres d’incendie et de secours.

Compléter et moderniser les équipements, …

- Pour les risques particuliers (occurrence faible, gravité importante) : il s’agit des risques technologiques, risques naturels, risques sociétaux, risques sanitaires et risques bâtimentaires. L’objectif est d’apporter une réponse évolutive adaptée aux risques.

80 centres d’incendie et de secours pour un maillage territorial

Le nouveau SDACR identifie 80 centres d’incendie et de secours nécessaires pour répondre à ces objectifs sur les territoires. Pour y parvenir, il préconise 18 regroupements ou fermetures et 1 création de centre.

Horizons 2020

Le SDACR fixe des orientations. La mise en application se fera de façon progressive jusqu’en 2020. Il sera accompagné de plans pluriannuels d’investissements pour la modernisation des équipements d’une part, et d’un plan de formation des personnels d’autre part. Un règlement opérationnel précisera au quotidien les modalités de mise en œuvre opérationnelle des moyens.


Les quatre parties du SDACR

- Partie A : Présentation du département du Loir-et-Cher

- Partie B : Présentation de l’organisation actuelle du SDISService départemental d'incendie et de secours de Loir-et-Cher

- Partie C : Analyse et couverture des risques courants.

- Partie D : Analyse et couverture des risques particuliers.


- Consultez l'arrêté du Préfet de Loir-et-Cher du 6 octobre 2015 portant approbation de la première révision du Schéma Départemental d'Analyse et de Couverture des Risques (SDACR) de Loir-et-Cher :

> Arrêté du 6 octobre 2015-SDACR de Loir-et-Cher - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,28 Mb

- Consultez le SDACR dans son intégralité  (147 pages ) :

> SDACR2015 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 12,63 Mb