Sécurité des femmes dans les transports en commun

 
Securite-des-femmes-dans-les-transports-en-commun_largeur_760

Jeudi 9 juillet 2015, un plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun a été dévoilé par le ministère de l'Intérieur, le secrétariat d’État chargé des droits des femmes, et le secrétariat d’État chargé des transports de la mer et de la pêche.

L’action du gouvernement vise à faire reculer l’ensemble des manifestations de sexisme affectant le droit à la sécurité et limitant les possibilités de présence ou de déplacements des femmes dans l’espace public.

Il s'agit de réaffirmer la liberté des femmes qui doivent se sentir en sécurité partout, et à toute heure du jour comme de la nuit.

L’étude du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) montre que l’ensemble des femmes ont un jour été victimes de harcèlement sexiste ou d’une agression sexuelle dans les transports en commun.

Une étude internationale de l'institut de sondage Yougov montre que 85% des Parisiennes pensent qu’elles ne seraient pas aidées en cas d’agression dans le métro.

Violence femmes info : 3919  (Appel anonyme et gratuit)

Les violences sexuelles sont définies et punies par la loi.

Le Harcèlement sexiste est défini par tout propos ou comportement à raison du sexe, de l’orientation, de l’identité sexuelle réelle ou supposée d’une personne ayant pour objet de créer une situation intimidante, humiliante, dégradante ou offensante et portant atteinte à la dignité de la personne.

Il peut s’agir de sifflements, de commentaires sur le physique, d’injures ou de menaces


Plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun